Travailler dehors l’hiver : prévenir les blessures

Outre les engelures, le travail dehors par grand froid comporte des risques pour la santé. Voici quelques astuces pour pouvoir continuer à affronter l’hiver quand on doit travailler à l’extérieur.

La technique « pelures d’oignon » s’avère très efficace pour combattre le froid. « C’est surtout l’activité métabolique (cœur qui bat, sang qui circule, activité physique, etc.) qui réchauffe le corps », indique le site web « Prévention au travail » recommandé par l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité au travail (IRSST). Des bons vêtements chauds évitent que vous perdiez votre chaleur corporelle. Protéger les extrémités, comme la tête, les mains et les pieds est aussi très important, puisque c’est par elles que nous perdons l’essentiel de notre chaleur. D’où l’importance de choisir de bonnes chaussures ou bottes de travail. En plus d’être chaudes, ces dernières doivent être antidérapantes quand on travaille dehors sur des trottoirs ou rues parfois glacés. « Ce sont les bottes en cuir à semelles de caoutchouc doublées en feutre et munies de fausses semelles en feutre qui sont le mieux adaptées au travail lourd dans un environnement froid parce que le cuir est poreux, ce qui permet aux bottes de “respirer” et à la transpiration, de s’échapper », peut-on lire sur le site du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST).

Au-delà de l’habillement

Des vêtements adaptés au travail extérieur sont bien sûr des essentiels afin de prévenir l’hypothermie, la gangrène, les engelures et autres risques liés à cet ennemi hivernal. Mais saviez-vous que des comportements individuels peuvent aussi aider à endurer le froid ?

Parmi eux, avoir une alimentation composée de féculents peut aider à combattre les basses températures. Riz, pâtes, pommes de terre, soupe de pois ; voilà des exemples d’ingrédients qui aident à produire de la chaleur.

Le site web « Prévention au travail » recommandé par l’IRSST explique également que « la fatigue, la consommation d’alcool, de tabac ou de drogue, une mauvaise alimentation ou encore des troubles sanguins ou circulatoires » nuisent à la conservation de la chaleur.

Si votre travail implique d’être dehors à des températures très froides, renseignez-vous sur les mesures à prendre. Plusieurs sites web donnent de bons conseils à cet effet, en plus de vous informer de vos droits. C’est notamment le cas du CCHST ou encore celui de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), qui décrit par exemple les signes et symptômes de maux liés au froid, ainsi que des solutions pour savoir les reconnaître et les soigner, s’il y a lieu.

Référence : https://www.csst.qc.ca/prevention/theme/travail_froid/Pages/prevenir_soigner_gelures.aspx

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#